La maladie de Pompe

Comprendre la maladie de Pompe

janvier 2010

Pompe (POM-paiement) de la maladie, également connu en tant que type de maladie de stockage du glycogène II ou un déficit en maltase acide, est une maladie génétique rare qui se traduit par une faiblesse musculaire profonde. La maladie est causée par des mutations dans le gène qui indique au corps pour faire une enzyme appelée alpha-glucosidase acide (GAA). Normalement, le corps utilise cette enzyme pour décomposer le glycogène (sucre stocké) en glucose (sucre). Mais, dans la maladie de Pompe, la GAA est absente ou réduite de manière significative, ce qui provoque des quantités excessives de glycogène d’accumulation dans les tissus de l’organisme, ce qui entraîne des dommages importants. Les muscles cardiaques et squelettiques sont les plus touchés.

La maladie de Pompe est une maladie autosomique récessive état-sens que chaque parent d’une personne concernée doit transmettre une copie du gène muté. Cela fait partie de la raison pour laquelle la maladie est relativement rare, affectant 1 à 40.000 personnes.

Deux formes de la maladie de Pompe ont été identifiées: une forme sévère “infantile” et une forme plus douce “d’apparition tardive”. La forme infantile de la maladie se produit généralement dans les premiers mois de vie et progresse rapidement, avec une faiblesse musculaire sévère, l’insuffisance cardiaque, et souvent la mort avant l’âge de 1 ou 2. La forme tardive de la maladie (aussi appelé le / forme adulte juvénile) présente après la petite enfance et progresse plus lentement. La faiblesse musculaire est le principal symptôme, et le cœur est généralement épargnée. L’espérance de vie est généralement raccourcie en raison de la faiblesse des (respiration) muscles respiratoires chez les personnes atteintes de cette forme de la maladie.

La maladie de Pompe est diagnostiquée par criblage des mutations fréquentes du gène de la GAA, en mesurant le niveau de l’enzyme GAA dans un échantillon de sang ou d’une biopsie musculaire. Une fois le diagnostic est obtenu, la consultation avec un généticien et le dépistage des autres membres de la famille est recommandée.

La US Food and Drug Administration a approuvé alglucosidase alfa (Myozyme) 1 pour une utilisation chez les patients atteints de la maladie de Pompe. Un type de thérapie de remplacement enzymatique, Myozyme est une forme de GAA-enzyme qui est absente ou réduite dans le désordre. Le médicament est habituellement administré par perfusion intraveineuse toutes les deux semaines. Myozyme a remarquablement réussi à inverser les dommages du muscle cardiaque et dans l’amélioration de l’espérance de vie chez les personnes atteintes de la forme infantile de la maladie. La thérapie, cependant, est moins efficace dans le muscle squelettique.

1 Les noms de marque figurant dans cette brochure sont fournies qu’à titre d’exemple, et leur inclusion ne signifie pas que ces produits sont agréés par ou tout organisme otherernment. En outre, si un nom de marque particulière ne soit pas mentionné, cela ne signifie pas ou implique que le produit est insatisfaisant.

Les personnes atteintes de la maladie de Pompe ont besoin de soins hautement spécialisés à partir d’une variété de spécialistes, d’autant plus que la maladie progresse.

Au cours des deux dernières décennies, les chercheurs de l’Institut national de l’arthrite et de l’appareil locomoteur et de Skin Diseases (NIAMS), le Dr Paul Plotz, chef de la NIAMS arthrite et de la Rheumatism, et un groupe de scientifiques dans son laboratoire dirigé par le Dr Nina Raben , ont fait des progrès significatifs vers notre compréhension de la maladie de Pompe. Bien qu’il ait été initialement espéré que la thérapie de remplacement enzymatique pourrait guérir la maladie de Pompe, le groupe NIAMS a découvert que le muscle squelettique est résistant au traitement. Cette constatation a été faite dans des modèles murins de la maladie qui ont été générés dans le laboratoire; ces modèles sont maintenant utilisés dans le monde entier par des scientifiques impliqués dans la recherche et le développement de thérapies Pompe.

Le groupe concentre ses efforts actuels sur l’utilisation de la nouvelle information pour améliorer le traitement des fibres musculaires résistantes. Ces études sont en partie financés par une recherche et développement accord de coopération (CRADA) avec Genzyme, la société qui produit Myozyme.

Le groupe NIAMS a récemment découvert de nouveaux indices liés aux défauts cellulaires dans la maladie de Pompe. Ils ont identifié des structures dans de nombreuses cellules musculaires squelettiques chez les patients et les souris Pompe qui semblaient être de grandes collections de débris cellulaires qui auraient dû être livrés à, et traitées dans, les lysosomes, les «centres de recyclage” de la cellule. Ces débris aurait normalement été digéré dans les lysosomes dans les blocs de construction que la cellule utilise pour se maintenir en acides forme-amino pour construire des protéines, des sucres comme le glucose pour fournir de l’énergie, et les acides gras pour construire des membranes et de fournir de l’énergie. Ils ont constaté que non seulement les lysosomes remplis de glycogène qui ne pouvait pas être digérées, mais que d’autres matériaux ont été la construction à l’extérieur et ont été incapables d’atteindre le lieu de recyclage. Cette accumulation ressemblait le type de matériel qui est normalement porté aux lysosomes par un système remarquable, appelé «autophagie», ce qui signifie littéralement «auto-alimentation.” Ce système reprend les parties cellulaires usés pour la livraison aux lysosomes pour le recyclage. Dr. Raben a reconnu que ce pick-up et un système de recyclage ne fonctionne pas correctement dans Pompe muscle squelettique, et les centres de recyclage stressés semblent être dépassés. Le groupe NIAMS est en train de tester de nouvelles stratégies pour intervenir dans la maladie de Pompe en explorant des façons de moduler la machinerie autophagique.

La mission de l’Institut national de l’arthrite et de l’appareil locomoteur et de Skin Diseases (NIAMS), une partie du département américain de la Santé et Services’ernment humaine (theernment), est de soutenir la recherche sur les causes, le traitement et la prévention de l’arthrite et musculo-squelettique et maladies de la peau; la formation des scientifiques et cliniques de base pour mener à bien cette recherche; et la diffusion des informations sur les progrès de la recherche dans ces maladies. Le centre d’information NIAMS est un service public parrainé par le NIAMS qui fournit des sources d’information et d’information santé. Des informations supplémentaires peuvent être trouvées sur le site atniams.theernment NIAMS.

Medical Research Agency-It de (theernment) -La nation est le principal organisme fédéral de la conduite et soutien à la recherche médicale fondamentale, clinique et translationnelle, et elle enquête sur les causes, les traitements et les remèdes pour les communes et les maladies rares.

Cette publication contient des informations sur les médicaments utilisés pour traiter l’état de santé discuté ici. Lorsque cette publication a été élaborée, nous avons inclus des informations le plus à jour (précis) disponibles. De temps en temps, de nouvelles informations sur le médicament est libéré.

INFO- (463-6332);

Drugs @ ataccessdata./scripts/cder/drugsat. Drugs @ est un catalogue consultable des produits de CSEh de drogue.

/ NCHS

1 Cercle AMS; Bethesda, MD 20892-3675; Téléphone: 301-495-4484; 877-22-NIAMS (877-226-4267); ATS: 301-565-2966; Fax: 301-718-6366; Email: .theernment; niams.theernment

10-7581